www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'as strasbourg athlétisme
Actualités
AG de la LARGE... fronde anti-Alsace
Commentez cette actualité
7 Avril 2019 - Annie (AP)
AG de la LARGE... fronde anti-Alsace
Assemblée générale de la Ligue du Grand Est
Source DNA du 07/04/2019

Jean-Pierre Déloy par défaut

En lieu et place du Lingolsheimois Albert Koffler, candidat par devoir, le Vosgien Jean-Pierre Déloy, candidat par défaut, a été élu président de la Ligue du Grand Est au cours d’une AG marathon et tumultueuse, dans les locaux de l’ENA à Strasbourg.

À quoi peuvent mener les mariages forcés. Les querelles de clochers qui gangrènent la Ligue d’athlétisme régionale du Grand Est (LARGE) depuis trois ans, qui plombent les bonnes volontés et les idées novatrices, ont atteint leur paroxysme.

Avec le recul, on se rend compte que les dés sont pipés depuis l’origine. Depuis le 5 novembre 2016 en ces mêmes lieux et l’élection du premier président, l’Artolsheimois Rémi Stangret, candidat unique après l’annulation de la liste du Rémois Gilbert Marcy, laquelle comportait un membre… non licencié !

« J’ai bien assez à faire »

Depuis, ce dernier n’a eu de cesse de fustiger l’équipe en place et particulièrement le projet de président-salarié de Rémi Stangret, conscient, lui, que le développement de la discipline dans un territoire aussi vaste relevait du plein-temps.

Le 17 mars 2018, en toute fin de la précédente AG, Rémi Stangret a fini par jeter l’éponge, estimant la situation sans-retour, vu l’intensité de la fronde marnaise. Il a depuis accédé à un poste de directeur général correspondant à ses convictions, avalisé par le président par intérim, parce qu’il en fallait bien un, Christian Prévost, dont la rivalité entre Rémois avec Gilbert Marcy ne date pas d’aujourd’hui.

Fronde anti-Alsace

Au sein du comité directeur, il convenait donc samedi de choisir puis de faire élire un nouveau président, assurant la fin du mandat jusqu’à l’automne 2020. Président qui assainirait aussi des finances ayant soudainement dévissé au lendemain de l’AG 2018, l’année écoulée affichant un déficit de 99815,07 € ( lire ci-contre ).

Avec le sens du devoir, car il fallait oser, Albert Koffler, président du CD67 et du S2A, faisait figure d’unique candidat. Sauf que Lorrains et Champardenais du comité directeur ont dû estimer qu’un président et un directeur général alsaciens, cela faisait trop.

Le Lingolsheimois n’en faisait pas une maladie. « J’ai bien assez à faire à travers toutes mes fonctions », si ce n’est pour l’avenir immédiat de l’athlétisme du Grand Est, lequel va encore naviguer à vue pendant un an et demi.

50,99 %… ouf !

Le même comité directeur ne voulait toutefois pas risquer une mise sous tutelle de la Fédération, de surcroît en présence de son président André Giraud, et aller ainsi dans le sens de Gilbert Marcy. Au passage, criant à l’incompétence des hommes en place et reflétant soi-disant un sentiment majoritaire, celui-ci n’a recueilli qu’une poignée de timides applaudissements…

Par défaut, à reculons, le président du CD88, Jean-Pierre Déloy, secrétaire général jusqu’ici, est donc sorti du chapeau, suscitant ce commentaire peu amène de Gilbert Marcy : « Catastrophique ! » Que serait-il advenu si l’assemblée n’avait suivi le comité directeur ? Le vote a éludé la question. Enfin… tout juste. À 402 voix près sur plus de 22000 (50,99 %…), au cœur des 6h d’AG !

Le président de Mirecourt, section locale de l’Athlétic Vosges Entente Clubs (AVEC), sait – ou craint ? – ce qui l’attend. « Pour moi, Albert Koffler aurait fait un excellent président. Je voudrais rendre hommage à mes prédécesseurs, à Rémi qui a peut-être eu raison un peu trop tôt, à Christian qui s’est démené du mieux possible. Malgré les conditions, j’aimerais croire que la situation de la Ligue ne sera pas explosive. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que les choses se déroulent pour le mieux dans le meilleur des mondes, n’en déplaise à certains qui n’hésiteront peut-être pas à me mettre des peaux de bananes sous les pieds. »

C’est reparti pour un tour…


Dépenses non contrôlées


Répondant aux questions concernant le déficit de 100 000 € sur l’exercice 2018, le Spinalien Frédéric Burlett, membre du bureau directeur et expert-comptable, parle d’un « dépassement conséquent des dépenses, notamment de la part des pôles (aux CREPS de Reims surtout, de Nancy et de Strasbourg, ndlr). Des achats de matériels sans doute nécessaires, mais qu’il faudra apprendre à maîtriser. »

« Nous avons bouclé l’année précédente à +38000 €, rappelle Rémi Stangret, encore président à l’époque. Je n’y suis pas arrivé en disant oui à tout. » Il faut savoir dire non. Ce n’a pas été assez le cas depuis.

Des garde-fous sont érigés en conséquence.

« Le bureau directeur va mettre en place un vrai, sérieux et drastique suivi budgétaire, détaille Frédéric Burlett. Les signatures à venir n’interviendront que si elles entrent dans un budget prévu et validé. Nous nous appuierons sur un outil de gestion partagé par tous (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne) , avec un suivi du directeur général. »

Les comptes, certes négatifs mais justes, ont été désapprouvés (à 55,15  %). En revanche, le budget prévisionnel 2019, à hauteur de 1 265 700 €, en augmentation de 20  %, a été voté à 65,82  %. Gestion sanctionnée, mais confiance pour la suite. Restons positif !

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
28/11 >
18/11 >
30/10 >
27/10 >
21/10 >
19/10 >
12/10 >
08/10 >
08/10 >  (3)
23/09 >
17/09 >
12/09 >
07/09 >
01/09 >
31/08 >
26/08 >
23/08 >
30/07 >
27/07 >
23/07 >
Athle.fr
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Gros Plans
LABELLISATION

PARTENAIRES



Les Espaces


A tous les athlètes souhaitant participer aux compétitions, merci de vous signaler auprès de vos entraineurs !!!
La compétition la plus importante pour nous, pour vous tous, c'est de garder la santé pour repartir plus fort.

Prenez soin de vous et de vos proches


Les vrais héros...

les personnels soignants
des établissements de santé
ou des EHPAD