www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'as strasbourg athlétisme
Actualités
Championnats de France espoirs
Commentez cette actualité
3 Juillet 2019 - Stéphanie
Championnats de France espoirs

Victor Allier, présent au côté de Gérard lors des championnats de France espoirs, nous rapporte la course de Mohamed-Amine Kodad :

Il est 20 heures à Châteauroux et il fait toujours aussi chaud (40 degrés), les organisateurs ont sorti une douche pour rafraîchir les coureurs dans la ligne du 100m et ont aussi mis à disposition des éponges dans la ligne opposée.

Mohamed-Amine est le grand favori au titre (Fabien Palcau (ndlr 13’48 cette année) s’est retiré au dernier moment). Pour moi, le seul obstacle potentiel au titre porte un nom : Abderazak Charik, auteur de 14’01 cette année et champion de France Junior du 5.000 m en 2016 déjà à Châteauroux qui avait mystifié tout le monde par un dernier 400 m de folie.

Le 5.000 m est lancé, plus marché que couru pendant les 300 premiers mètres… Puis un Marocain décide de se faire la malle (pas d’affolement dans le peloton, il ne peut prétendre au titre en tant qu’étranger). Train de sénateur, j’observe un Mohamed-Amine à l’aise en tête du peloton

Passage au 1.000 m sur un rythme de sénateur (3’12), Mohamed-Amine continue son footing. Puis ça accélère sous l’impulsion de Mohamed-Amine et Abderazak, ça se prend des relais, ça s’entend bien (les coureurs transmettent les éponges à ceux qui n’ont pu en récupérer à la volée).

L’avance du marocain est finalement ravalée par le peloton. On passe au 2.000 m en presque 6’10, le rythme est plus soutenu et Mohamed-Amine est toujours aux avant-postes de la course.

Passage au 3.000 m, ils sont encore 6 à jouer les premiers rôles, puis bientôt plus que 4. Le rythme de course augmente encore un peu, plus personne ne peut donner de relais à Mohamed-Amine. Abderazak finit par lâcher. Il reste 1.000 m et ils ne sont plus que deux avec Mohamed-Amine (Florian Le Pallec et Donovan Christien : que j’ai nommé d’un autre nom pendant tout le live FB). Je me dis que Mohame-Amine va être champion de France, il a sur le papier 40’’ d’avance sur les deux, s’il part à 800 m les autres ne pourront pas rivaliser (ils sont en souffrance dans sa roue) mais Mohamed-Amine attend et je n‘aime pas ça (et si un des deux avait caché son jeu, et s’il y avait un gros finisher parmi les 2 protagonistes).

600 m ça ne bouge toujours pas, 500 m Donovan commence à lâcher mais Mohamed-Amine n’accélère toujours pas (putain Mohamed, vas-y). Il part à la cloche, ça y est, il est parti… 10 m d’écart, 20 m, 30 m, Florian ne peut suivre le rythme. Il reste 200 m, Mohamed-Amine a 40m d’avance (MOHAMED-AMINE VA ETRE CHAMPION DE FRANCE, IL VA ETRE CHAMPION DE FRANCE), entrée dans la dernière ligne droite, lucide il arrive à jouer avec le public et les photographes. Il coupe enfin la ligne dans un anecdotique 14’51… C’est officiellement fait, c’est fou, incroyable, magnifique, sensationnel, je saute par-dessus les rambardes et cours vers Mohamed-Amine pour le féliciter. Bravo Champion…

Je vois Gérard qui pleure de bonheur, sans mot, mais il n’y a pas de mot je crois pour désigner un titre qui ponctue la saison fantastique que vient de réaliser Mohamed-Amine.

« Après ça, on peut mourir tranquille » aurait dit Thierry Rolland, « après ça le meilleur reste à venir » dira Victor Allier. (Champion d’Europe Espoir en Suède ou France Elites à Saint-Etienne).

Mais on y pensera plus tard…

Pour l’instant buvons à la santé du héros.

A l’année Prochaine

Victor Allier

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
17/07 >
29/06 >
29/06 >
23/06 >
22/06 >
16/06 >
10/06 >
03/06 >
30/05 >
25/05 >
22/05 >
21/05 >
20/05 >
18/05 >
14/05 >
09/05 >
06/05 >
04/05 >
01/05 >
23/04 >
Gros Plans
Les Espaces